Femmes obscures d'Angélique Ferreira


Quatrième de couverture


Lorsque les rayons du soleil n'illuminent plus la vie de leur réalité claire et évidente, certaines femmes se révèlent dans l'ombre. Sortant de leurs recoins sombres à l'abri des regards , elles peuvent prendre vie à partir de vos rêves les plus fous. Ou de vos pires cauchemars ...

Femmes obscures est un recueil de nouvelles fantastiques à plusieurs facettes. Chaque nouvelle est un bijou obscur qui vous emportera là où la réalité s'arrête, là où les barrières tombent et où les limites n'existent pas.


Ce recueil d'Angélique Ferreira m'a rappelé deux nouvelles que j'avais lu plus jeune : La morte amoureuse de Théophile Gauthier et La chevelure de Guy de Maupassant. J'ai retrouvé cette ambiance sombre mais pas noire du 19ème siècle.
 
Chaques nouvelles explorent un coté sombre de la nature féminine avec brio et beaucoup de style. Elles sont courtes et bien rythmées. Chaque nouvelle est unique et explore un coté des émotions de la femme. Angélique Ferreira a pris des risques en décrivant certaines scènes de viol et de nécrophilie. Même si ces scènes sont particulières de la manière dont elles sont écrites, elles ne choquent pas.
 
Il y a deux nouvelles que j'ai surtout aimé : Le voile immaculé qui traite d'une enquête policière un peu particulière et Le rosier grimpant avec une histoire de revenant.
 
Ce recueil est un bijou avec une couverture magnifique réalisé par Silviya Yordenova et les ilustrations de Miss Gizmo qui mettent en valeur les nouvelles.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sourde, muette, aveugle d'Helen Keller et L'histoire d'Helen Keller de Lorena A. Hickok

Concours pour les 1 an du blog

Aidez-nous à garder la librairie L'Antre-Monde ouverte