À corps perdu d'Antoine Lencou



C’est l’histoire d’un homme ...
« Que s'est-il passé ? »
... toujours le même ...
« Vous ne vous souvenez pas, monsieur Venkoo ? Un déséquilibré a attenté à votre vie. »
... qui, alors qu'il enquête sur une vague de suicides chez les Défunts ...
« Encore vous ! »
... se fait assassiner à tour de bras ...
« Oui, encore moi, et vous ne pouvez pas imaginer à quel point j'en ai marre qu'on me tue, qu'on me suicide, qu'on me retue, qu'on me ressuicide ! »
... pour renaître là où on ne peut pas même plus se bourrer la gueule convenablement.
« J'te l'avais dit. Un vin d'exception. On trouve plus que çà. Ça coûte pas plus cher de programmer de cette façon, qu'y-z-affirment ! C'est une pitié, c'te monde. Une pitié.» 


Le livre sur un des protagoniste du roman : Nyxem Revvorn. Il est en plein désert où il aime être. Il parle avec un de ses collègues des touristes qu'ils doivent accueillir.
Puis l'on rencontre le protagoniste principal Roïn Venkoo. Il est en réunion de l'administration des Défunts. Dans cette administration, il dirige le service des suicidés. La directrice de l'administration Madame Calvery le charge d'enquêter sur les suicides chez les défunts.

On retrouve le personnage principal de la novella Votre mort nous appartient. Il a peu changé malgré son poste au service des défunts, poste plutôt ironique quand on se souviens de son aventure précédente. Il s'adapte un peu mieux au monde technologique car ses automates sont ses seuls amis.
Son enquête va lui faire rencontrer la mort plusieurs fois soit en attentant assassiner soit en se suicidant. À chaque fois, on réintégre sa dernière sauvegarde dans son corps reconstitué.
Roïn est contre le fait que les données des défunts soit stocké sur Syscom.dth où ils vivent dématérialisés.

Antoine Lencou signe un très bon roman où la mort à la place d'honneur sans que cette histoire soit sombre. Il nous maintient bien en haleine tout au long de ces 207 pages jusqu'au dénouement de l'enquête. Un très bon roman que je conseille à tous ainsi que la novella le précédant Votre mort nous appartient paru aux Éditions Griffe d'Encre.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sourde, muette, aveugle d'Helen Keller et L'histoire d'Helen Keller de Lorena A. Hickok

Concours pour les 1 an du blog

Aidez-nous à garder la librairie L'Antre-Monde ouverte