Un bûcher pour Versailles d'Anne Villemin-Sicherman


Quatrième de couverture 

6 février 1784. À Metz, la rue de la Baue brûle et l'on retrouve le cadavre de Phélipette de Rosemain, une femme d'affaire, dans les cendres. Les rumeurs vont bon train à propos des activités énigmatiques qui conduisent la victime à la cour de Louis XVI.
Augustin Duroch, artiste vétérinaire, commence son enquête à la demande d'une banquière  juive de Metz qui avait octroyé un prêt conséquent à la victime.
À Versailles, les aristocrates s'impatientent, car leurs affaires ne suivent pas le cours attendu. Calonne, fastueux personnage, ministre des finances de Louis XVI, est visé par les pamphlets et les cabales destinées à le discréditer aux yeux du roi. Éléonore, sa maîtresse, part le rejoindre à Versailles. Quel jeu jouer-t-elle ? Qui traite dans l'ombre ? Inquiet, le ministre Calonne s'adresse à lui aussi à Augustin Duroch, qu'il estime pour sa sagacité et sa loyauté.
En chemin, à Versailles, à Paris, Duroch affrontera de nouveaux périls. Sa route croise celle de personnages historiques hors du commun, jusqu'au Marquis de Sade qui lui offrira un secours inattendu.
  
Mon avis
 

Pour commencer, j'ai eu beaucoup de mal à me plonger dans ce volume que dans les trois précédents. Je sais pas si c'est parce que une bonne partie de ce roman se passe à Versailles mais j'ai trouvé l'écriture plus ampoulée, beaucoup moins fluide ce qui a ralenti ma lecture et mon intérêt.

La vie privée d'Augustin Duroch est bien mouvementée avec la mort de son deuxième fils. De plus, il ne travaille plus à l'intendance de Metz depuis que Calonne a été muté à Versailles. Il rejoindra Calonne au Grand Contrôle à sa demande pour l’enquête qu'il mène.

Éléonore de Cussange est toujours amoureuse de Calonen. Je ne sais pas si c'est Versailles qui lui fait cet effet mais elle est plus nunuche que dans Le Souper de Lafayette. Elle reprends vie à l'arrivée d'Augustin à Versailles mais pas pour les bonnes raisons.

L’enquête policière est plate même les divers rebondissements qui la ponctuent ne la rende pas vibrante pour autant.

Seul point intéressants, deux rencontre d'Augustin avec des grands personnages. ATTENTION SPOILER.
La première avec le Lieutenant de Police Jean-Charles Pierre Lenoir qu'il va assiter lors de son enquête sur le meurtre de Raphaël, le secrétaire de Calonne. Il ira même jusqu'à lui proposer de donner des cours de médecine légale aux chirurgiens et aux commissaires de police de Paris.
La deuxième avec Félix Vicq d'Azyr, première médecin de la reine  mais avant tout un des fondateurs de la Société Royale de Médecine dont il est le secrétaire. Augustin l'admire et mit beaucoup ses traités sur la médecine légale et vétérinaire. Il fera publier Augustin sur un article traitant de naviculite du cheval. Et lui fera la proposition de venir l'expliquer à l'école d'Alfort.

Prochain tome, es-ce que l'intrigue sera passera à Paris ?...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sourde, muette, aveugle d'Helen Keller et L'histoire d'Helen Keller de Lorena A. Hickok

Concours pour les 1 an du blog

Aidez-nous à garder la librairie L'Antre-Monde ouverte