L'avocation d'Aurore Boyard




Léa, jeune femme de 28 ans, prête serment devant la Cour d’Appel de Paris.

C’est la consécration, elle est avocate. Mais ce métier, qu’elle pensait connaître, va lui réserver de nombreuses surprises, à commencer par les rapports avec les Confrères, son «patron» le beau Charles Kassandre mais également les juges et policiers qui font tous partie d’un monde judiciaire parfois déroutant et inattendu. 


En exerçant sa profession avec toute la fougue et l’ardeur de sa jeunesse, Léa va se trouver confrontée à de nombreuses difficultés qui vont l’amener à s’interroger.

A-t-elle vraiment la vocation ?

 

Voici un livre qui nous présente les avocats de manière très simple. Ce livre les rends plus humains, moins froid qu'ils en ont l'air.



Devenir avocat, c'est comme entrer en religion. Il faut avoir la foi en la justice même si celle-ci est aléatoire.



L'écriture d'Aurore Boyard nous fait passer du rire aux larmes. Elle nous raconte de manière simple le quotidien de cette jeune avocate : Lea Dumas.

Il y a un passage qui m'a particulièrement marqué : la mort de Madame Tristane, la cliente de Lea. J'ai pleuré en lisant ce passage et j'ai fortement compati à la douleur de Lea que j'ai voulu prendre dans mes bras comme Nicolas. Qui ne sais pas senti coupable de ne pas avoir pu sauver de la mort une personne qui nous as touché ? Aurore Boyard a dû vivre cette situation pour nous la conter avec une telle intensité.



C'est un livre que l'on lit d'une traite tellement on s'attache à son héroïne. J'ai le tome 2 en attente dans ma pile à lire que je vais commencer rapidement afin de savoir de ce que devient Lea.


Un livre à avoir dans sa bibliothèque au même titre que Le journal de Bridget Jones d'Hélène Fielding.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sourde, muette, aveugle d'Helen Keller et L'histoire d'Helen Keller de Lorena A. Hickok

Concours pour les 1 an du blog

Aidez-nous à garder la librairie L'Antre-Monde ouverte