Punk's not dead d'Anthelme Hauchecorne

Quatrième de couverture

Soyez réalistes. Exigez l'impossible!


À quoi l'Apocalypse ressemblerait-elle, contée par un punk zombi ?
Qu'adviendra-t-il si le QI des français se trouvait d'un coup démultiplié ? Un grand sursaut ? Une nouvelle révolution, l'an 1789 version 2.0 ?
Est-il bien sage pour un succube de s'amouracher d'un simple mortel ?
Les gentlemen du futur pourront-ils régler leurs querelles au disrupteur à vapeur, sans manquer aux règles de l'étiquette ?
Et si La Mort s'accordait un repos mérité  ?

Treize nouvelles. Autant de sujets graves, traités entre ces pages avec sérieux.
Ne laissez pas vos neurones s'étioler, offrez une cure de jouvence à vos zygomatiques. Cessez de résister, accordez-vous une douce violence ...
De toute évidence, PUNK'S NOT DEAD a été écrit pour vous.




Merci à Anthelme Hauchecorne de m'avoir envoyer son recueil de nouvelles pour le découvrir. Ce recueil de nouvelles est un melting-pot d'histoires succulentes. Punk's not dead nous entraîne dans les méandres de l'esprit de l'auteur. Je vais aborder les nouvelles qui m'ont marquées.

Décembre aux cendres est l'histoire poignante d'une jeune fille qui veut aider sa mère à assumer les frais du foyer et ceux du médecin. Elle va devenir scorpailleuse et va faire un pacte particulier. Elle va se rendre compte que tout ne s'obtient pas facilement, il y a toujours une contrepartie.

En Lorraine, il y a une légende qui raconte l'histoire d'une succube : La légende d'Abrahel, revisité ici sous La ballade d'Abrahel. Cette succube tombe amoureuse d'un être humain et va chercher par tout les moyens à savoir ce que cet être est devenu. Une légende revisitée avec brio et, le point en plus, le texte original de la légende dans le backstage.

La danse est  une magie, celle des sens : Le butô atomique lui rend hommage. Dans un gala de charité, une jeune femme danse avec un invité en particulier et le P.D.G. de la compagnie. Au milieu de la soirée, elle va exécuter le butô que l'on appelle aussi "danse du corps obscur" qui s'inspire des mouvements saccadés d'irradiés nippons mourants ... Il raconte ses souvenirs à son médecin.

Un jeune styliste cherche par tout les moyens à émerger dans le milieu de la mode. Pour çà, il emprunte un chemin où il se retrouve toujours sur le fil du danger. La grâce du funambule parle aussi d'une histoire d'amour entre hommes avec sensibilité.

Je termine par la dernière nouvelle de ce recueil : Le roi d'Automne. Cette nouvelle évoque le passage de Samain imposé à de jeunes adolescents pour devenir un homme. Ce récit nous permet de connaître un peu mieux un des protagonistes du roman les Ames de verre et un bon début pour pénétrer dans cet univers de fantasy urbaine.

Anthelme Hauchecorne a encore muri dans son écriture. Chaque personnage est bien défini et vivant. Les émotions qu'il évoque sont pures pour mieux vous toucher. Cet ouvrage est un délice illustré avec brio par Loïc Canavaggia qui met en images les mots d'Anthelme Hauchecorne.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sourde, muette, aveugle d'Helen Keller et L'histoire d'Helen Keller de Lorena A. Hickok

Concours pour les 1 an du blog

Aidez-nous à garder la librairie L'Antre-Monde ouverte