La baronne des monts-noirs - Tome 1 de Céline Guillaume


Quatrième de couverture

Les Monts-Noirs du Morvan, an de grâce 1131 ...
Ida, jeune moniale au couvent de Sainte-Radegonde, donne naissance à un œuf alors qu'elle vient de fuir le massacre d'un village. De cet œuf, Flore voit le jour, conçue dans le péché lors d'un mystérieux sabbat commandité par une baronne déchue. Immédiatement abandonnée par sa génitrice ainsi souillée, elle est recueillie par le vieux Siméon, un ermite mystérieux qui lui enseigne tout son savoir.
Les années passent et l'orpheline découvre, un jour, une bête insoupçonnée : mi-femme, mi-rapace, une véritable démone cruelle et coupable de bien des crimes sanglants.
Le périple haletant de la jeune fille débute ainsi, un périple palpitant brodé comme ces tapisseries médiévales, rempli d'énigmes, de mystères, de passions destructrices et du Mal incarné.
C'est ici un roman au rythme endiablé à la dimension de la Seconde Croisade : grandiose, terrible et boulerversant.
Céline Guillaume magnifie son récit en une mémorable légende médiévale, flamboyante et fantastique  ... Oserez-vous la suivre et ainsi voyager hors du temps, entre lumière et obscurité ?


Ida, une jeune nonne, s'est retrouvée mêler à un sabbat où elle a été violée. On la rencontre au milieu des cadavres. Elle s'éloigne pour donner naissance à l'enfant qui est dans son ventre. Cet enfant est une fille qui sera élevée par Siméon, un vieil ermite. Il l'a prénommera Flore.


Flore est une jeune femme courageuse, une battante. Elle ose affronter la "malédiction" de son village : la baronne Bérangère. Sa pureté d'âme sera sa meilleure arme. J'aime ce personnage entier, passionné dans ses amours avec un profond sens de l'honneur. L'héroïne ressemble pour moi à Céline.
Albéric de Savigny est le preux chevalier par excellence, prêt à tout pour veiller sur sa belle. Sa gentillesse et sa tendresse envers Flore la rassure et nous aussi.
Bérangère de Montenbert est devenu méchante car déçue pour son mari. Elle a donc étudié la magie noire. A force de jouer avec les forces du mal, elle est devenu un démon mi femme mi-rapace. Ce personnage est le mal incarné.


Céline Guillaume nous signe là un grand roman sur fond de moyen-âge, une époque qui lui est chère. Ce roman est plus mâture, plus sombre que ces précédents montrant que Céline a "mûri". La couverture de Séverine Pineaux est sublime et représente bien Flore, l'héroïne. La préface de Mireille Calmel rend un magnifique hommage à Céline, où elle dit que chaque roman de Céline est un perle précieuse. Pour moi, chaque roman de Céline sont des tableaux avec des couleurs éclatantes où le moindre détail raconte une histoire. 
Je suis pressé de connaître la suite de cette merveilleuse histoire.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sourde, muette, aveugle d'Helen Keller et L'histoire d'Helen Keller de Lorena A. Hickok

Concours pour les 1 an du blog

Aidez-nous à garder la librairie L'Antre-Monde ouverte