La ligne verte Tome 4 : La mort affreuse d'Edouard Delacroix de Stephen King


Quatrième de couverture  

Sur le lino vert du pénitencier, Mister Jingles gît dans son sang. Dans ses petits yeux noirs de souris, une expression d'agonie et de stupeur bien trop humaine ... Au-dessus de lui, Percy sourit. Et le hurlement de Delacroix n'y change rien ...

Le tonnerre, ce jour-là, n'avait cessé de gronder. Le ciel était lourd de nuages, déchiré d'éclairs ... Une tornade meurtrière s'était levée. Les éléments déchaînés protestaient. C'était l'exécution de Delacroix ...


Autour de la chaise électrique, Percy s'affaire. Il jubile. C'est son heure ... C'est lui qui pose le masque sur le visage du condamné, lui qui lève la main pour ...


Mais quelque chose ne va pas ! Oh ! un simple détail ... Les autres n'ont rien vu ! Et, cette fois, John Caffey lui-même n'y peut rien ...


Mon avis
 

Paul, à la maison de retraite, est surveillé par Brad Dolan qui cherche à savoir pourquoi tout les matins, il va se balader de bonne heure. Il n'hésite pas à enfreindre les règles tant qu'il ne sa fait pas pincer. Elaine pense que Paul a un secret comme Brad.

On apprends enfin si Mister Jingles est vraiment morte. John Caffey l'as ressucité et Delacroix a un moment de bonheur avant d'aller rencontrer la veuve courant. 

Percy Wetmore commet volontairement une erreur. Ce qui fait que l'exécution de Delacroix ne se passera pas comme il faut.
Il ne reste plus que deux déténus au bloc E.

Stephen king nous tient en haleine avec les épisodes et c'est un pari réussi.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sourde, muette, aveugle d'Helen Keller et L'histoire d'Helen Keller de Lorena A. Hickok

Concours pour les 1 an du blog

Aidez-nous à garder la librairie L'Antre-Monde ouverte