Apocalypsis: Omega d'Eli Esseriam




La fin du monde est proche.
Ils sont quatre jeunes de 17 ans : Alice, Edo, Maximilian et Elias. 
Ils sont les Cavaliers de l'Apocalypse. 
Ils n'épargneront que 144 000 âmes. En ferez-vous partie ?

"Un regard échangé suffit à nous faire comprendre que nous avons le même instinct. Chacun de nous semble avoir été programmé pour que notre minuterie interne s'enclenche et nous signale que le compte à rebours a commencé. L'Apocalypse est en marche. La guerre de toutes les guerres couve, juste là, dehors. Ce n'est pour l'instant qu'un murmure, un bruissement lointain mais ce sera bientôt assourdissant. Immense"

Comme les quatre tomes, ce dernier opus s'ouvre sur un extrait des Prophéties des Songes. L'auteur est Saul de Tarse, ce sont ces mémoires. Il raconte que Dieu s'adresse à lui et que après l'apocalypse, il se retrouvera à sa droite.

Les quatre premières parties sont consacrées à chaque cavalier: Alice, Edo, Maxilian et Elias. On redécouvre les cavaliers à travers chaque partie.
C'est un approfondissement des personnages secondaires comme les Apôtre de l'Infini que l'on aperçoit dans les précédents tomes. Et l'on découvre les clairvoyants devant accompagnés les cavaliers dans leur voyage.
Après avoir fini cette série, mon personnage préféré est Elias. Il est le plus sensible des quatre cavaliers : le plus humain.

Ce cinquième tome m'a un peu déçue car je m'attendais à une bataille. J'ai toujours associé l'apocalypse à une bataille et là il en y a pas.
Ceci dit l'écriture d'Eli Esseriam est toujours aussi bien et elle signe avec brio ce dernier tome d'une excellente série.   

 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sourde, muette, aveugle d'Helen Keller et L'histoire d'Helen Keller de Lorena A. Hickok

Concours pour les 1 an du blog

Aidez-nous à garder la librairie L'Antre-Monde ouverte