Le grimoire volé d'Alexandre Lévine




Ancien contorsionniste et voleur, Kerèntsil mène une paisible et secrète existence quand il reçoit la visite d’Astarya. Cette immortelle, ex-reine du Tourpana venue vivre incognito dans sa cité, lui demande son aide. Le grimoire écrit par son frère Narantewé, contenant toutes ses insurpassables connaissances en magie, a été dérobé. Et s’il prenait la direction des belliqueux Pays d’Orient, l’équilibre du monde serait menacé. Kerèntsil accepte de commencer l’enquête, sans imaginer qu’elle le fera croiser aussi bien Tseag-hua, le plus inquiétant des tyrans orientaux, que Laraouña, la déesse de l’amour. Et sans imaginer à quel point les épreuves traversées le changeront.


Merci aux Éditions Artalys de m'avoir permis de lire ce livre.


Le livre s'ouvre sur la rencontre de Kerèntsil avec Astarya. Elle demande à l'ancien voleur qu'il était de retrouver le grimoire volé de son frère Narantewé. Il va se retrouver à effectuer un long voyage en Orient mais aussi de mieux se connaître à travers ses différents amis.

Ce livre est la suite du Mage de la montagne d'or et à la fois, une histoire indépendante. On retrouve la plupart des personnages principaux du Mage de la montagne d'or à travers d'autres aventures. 


L'enquête pour retrouver le grimoire est bien menée mais on se perd parfois dans les digressions liées aux conditions religieuses du roman. Les personnages manquent aussi d'émotions surtout dans leurs rapports entre eux. Malgré tout, l'écriture du roman est simple et se lit sans soucis. Un bon roman pour pré-ado.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sourde, muette, aveugle d'Helen Keller et L'histoire d'Helen Keller de Lorena A. Hickok

Concours pour les 1 an du blog

Aidez-nous à garder la librairie L'Antre-Monde ouverte