Chronique du soupir de Mathieu Gaborit




Lilas, une naine flamboyante, a choisi de prendre sa retraite de chef de la garde du palais de la Haute Fée pour ouvrir une auberge au bord de la mer, à l'endroit même ou Frêne s'est "ancré" pour l'éternité. Entourée de quelques amis et de son amant Errence, un elfe, elle mène une existence un peu trop paisible à son goût.
Alors qu'elle s'interroge avec angoisse sur son devenir, son fils Saule, pourchassé par un groupe de miliciens au service de la Haute Fée, fait irruption dans l'auberge. Il serre dans ses bras une jeune fille de seize ans, Brune, qui est à l'agonie.
Après quelques heures d'hésitation, et bien que pressentant l'immense danger qui émane de façon indicible de la personnalité de Brune, Lilas décide de les protéger envers et contre tous.

Dans un monde dominé par les fées, nains, elfes et sirènes affrontent leur destin. Arriveront-ils à conquérir leur liberté ? C'est tout l'enjeu de leur quête. 

Cerne achète un enfant pour son souffle pur afin de s'en servir comme appât pour attraper les fées renégates. Mais celles-ci vont lui demander de l'aide pour retrouver la fée primordiale. 
Lilas tient son auberge où tout se passe bien. Elle vit avec son amant Errence qui est un elfe. Son fils Saule arrive avec une jeune humaine dans ses bras.

Ce livre est un enchantement où l'on se plonge au fur et à mesure. Dans ce monde dirigé par les fées, les nains, elfes, humains et autres races dépendant des fées. Les fées remplacent les cœurs de chaque être. Les êtres peuvent discuter avec leurs fées.
Chaque personnage a sa propre destinée mais tous vont vers la même quête liée à Brune qui possède une fée renégate.
Brune est une personne qui a besoin d'amour pour survivre et qui va le trouver chez Saule. Il va s'axer sur la fée de Brune sachant qu'il y laissera sa vie. C'est un amour pur et sincère.
Tout est amour dans ce livre. Lilas va protéger Brune afin de mieux protéger son fils Saule. Cet amour déclenchera par moment de grand instant de violence chez Lilas dès que son fils sera menacé.

L’écriture de Mathieu Gaborit est simple. On lit ce livre rapidement sans s'en rendre compte et il parait finalement très courts malgré ces 298 pages. Je recommande ce livre à toutes les générations aimant la fantasy.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sourde, muette, aveugle d'Helen Keller et L'histoire d'Helen Keller de Lorena A. Hickok

Concours pour les 1 an du blog

Aidez-nous à garder la librairie L'Antre-Monde ouverte