La Moïra - Tome 1 : La louve et l'enfant d'Henri Loevenbruck




Aléa, une jeune orpheline de treize ans, hérite sans le vouloir d’un don étrange et unique qui va la plonger au cœur des conflits politiques et religieux de l’île de Gaelia. Est-elle devenue le Samildanach, annoncé par la légende comme le sauveur des peuples de l’île ?
Fuyant sa ville natale, Aléa va devoir grandir seule et assumer une vie nouvelle. Elle va découvrir l’amour comme la haine, et elle devra faire face à de nouveaux ennemis : les soldats de la flamme, fanatiques religieux pour qui elle est devenue un danger, le conseil des druides, qui lui envient son pouvoir et de bien plus sombres rivaux encore. 
Dans l’ombre, tel le reflet d’un miroir, une louve solitaire vit une aventure étrangement parallèle à celle de la jeune orpheline. Leur avenir est encore flou, mais une destinée unique attend la louve et l’enfant…



La louve et l'enfant est le premier tome de la trilogie de La Moïra qui raconte l'histoire d'Aléa.

Aléa est une jeune orpheline vivant dans le village de Saratea. Son destin se trouve bouleversée quand elle découvre un cadavre sur la plage et qu'elle décide de porter l'anneau trouver dessus.
Aléa va se retrouver isolée de tout ce qu'elle a connu mais en chemin, elle va rencontrer de précieux alliés qui vont la protéger de ceux qui désire son pouvoir. Elle va se lier d'amitié avec Mjolln, un nain très fier ainsi qu'Erwan.
Imala est une louve au pelage blanc. Elle se rebelle et attend une portée en même temps que la dominante de la meute. Elle va s'exclure petit à petit de la meute à la mort de ses petits ; elle survivra seule.
Pendant ce temps, Gaelia est l'enjeu de différents politiques entre les druides, le roi et les Tuathanns. 

Les parcours d'Aléa et de la louve sont des parcours initiatiques qui vont les révéler à elles-mêmes. L'écriture d'Henri Loevenbruck est bien formulé. Son univers est bien travaillé et magnifique. On est au cœur de la légende tout le long du roman. Cependant les personnages manquent de travail au niveau de la personnalité et d'émotions.



Ce roman a été regroupé dans un intégrale de la trilogie de la Moïra dont voici les deux couvertures qui existant ainsi que la quatrième de couverture.




L'enfant s'appelle Aléa ...
Jeune orpheline de treize ans, elle a hérité involontairement d'un don étrange et se retrouve alors au centre d'intrigues qui la dépassent. sur l'île de Gaelia, nombreux sont les politiciens et les religieux qui convoitent cette puissance ; nombreux sont ceux qui redoutent cette élue aux facultés uniques, qui pourrait changer la face du monde ...
Alors qu'au sud, une armée est en marche pour reconquérir l'île volée à ses ancêtres, la jeune Aléa a désormais de nombreux ennemis : les Soldats de la Flamme, des fanatiques religieux qui voient en elle un nouveau danger, le Conseil des druides, qui lui envient son pouvoir, ou encore les terribles guerriers de Maolmòrdha ...
Prise au cœur d'un conflit colossal, Aléa fuit la mort qui la traque sans pitié. La meute de ses poursuivants grandit de jour en jour. Le moment est proche où elle devra faire volte-face pour affronter son destin.
Dans l'ombre, tel le reflet d'un miroir, Imala, une louve solitaire, vit une aventure étrangement parallèle à celle de la jeune fille. Leur existences sont-elles liées ? Leurs avenirs respectifs sont encore flous, mais une destinée unique attend la louve et l'enfant.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sourde, muette, aveugle d'Helen Keller et L'histoire d'Helen Keller de Lorena A. Hickok

Concours pour les 1 an du blog

Aidez-nous à garder la librairie L'Antre-Monde ouverte