L'évangile des damnés, Chapitre trois : Au commencement d'Alick




Le monde connaît une époque trouble et de nombreuses questions restent sans réponse... Tout à coup, tout bascule.
Les Éveillés prennent le contrôle absolu. Les acteurs de l'ombre se dévoilent et l'humanité s'agenouille devant un tyran indétrônable. Motivée par une prophétie étrange et incertaine, une poignée de résistants lutte aveuglément. Dans ce jeu de pouvoir, les masques tombent. Les amis, comme les ennemis, ne sont pas forcément ceux que l'on croit et l'aboutissement du conflit reste incertain.

Des révélations surprenantes, un twist final ahurissant et une aventure bouleversante au cœur du Secret. Et si tout ne faisait que commencer... ?



Dans ce dernier tome on retrouve certains personnages des tomes précédents, réunis ici malgré leurs différences. Des chasseurs et des éveillés, de différents clans, se trouvent réunis afin de sauver le monde de la domination des vampires. Mais on croise aussi la route de nouveaux personnages tout aussi importants et attachant que les précédents. On retrouve ainsi Yann, devenu un éveillé, qui commence par revenir sur son passé afin de venger son ami Ange, puis qui va vivre des aventures encore plus extraordinaires que dans les tomes précédents.

Ici Alick nous fait vivre les scènes d'action comme si on y était grâce à des descriptions époustouflantes qui donnent du rythme au récit. Mais l'auteur continue à décrire les décors et les personnages aussi bien que dans les tomes précédents, et on plonge encore plu facilement dans le récit. Les retournements de situations sont encore plus présents ici, et Alick semble prendre un malin plaisir à nous balader. Il a ainsi réussit à m surprendre tout au long de ce dernier tome, encre plus que dans les deux autres. Chaque revirement de situation était pour moi une total surprise et n m'ont que poussé à aller jusqu'au bout de ce récit.

Concernant la mythologie, Alick continue à la développer ainsi que l'exploration de la bible et toujours très bien expliqué. Cela m'a permit de découvrir de nouveaux mythes et d'en approfondir d'autres. Enfin les notes de bas de pages sont moins présentes mais toujours aussi détaillées et expliquées.

Pour conclure, je dirais que le récit est très bien rédigé, illustré et documenté. La mythologie baigne le récit, elle est toujours expliquée et utile afin de comprendre les aventures de nos héros. Le plus surprenant reste la fin de cette histoire, à laquelle je ne m'attendais pas mais qui amène une très bonne conclusion à cette trilogie.                        

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sourde, muette, aveugle d'Helen Keller et L'histoire d'Helen Keller de Lorena A. Hickok

Concours pour les 1 an du blog

Aidez-nous à garder la librairie L'Antre-Monde ouverte