L'évangile des damnés, Chapitre deux : Le chasseur aux yeux d'argent d'Alick




Ange...
Son accident a tout changé.
Plongé au cœur du complot par la « nuit des maîtres », Yann, son ami de toujours, intègre le Centre. Durant son année d apprentissage il découvre une vérité essentielle à son combat et en ressort transformé.
Bien plus impliqué qu il ne le croit, il subit de plein fouet les vicissitudes du Jehad et devient l ennemi public numéro 1. Son périple le conduit à créer une alliance à l intérieur de laquelle humains, hybrides et Éveillés s engagent côtes à côtes.
Mais qui est vraiment leur ennemi ? Et d où vient cette Force indomptable qui les gouverne tous ?



Un nouveau récit avec un nouveau héros, Yann le meilleur ami d'Ange, mais toujours dans le même univers. Yann souhaite venger la mort de son ami, pour cela il rejoint le camp des chasseurs et quitter sa fiancée. Durant un an il va apprendre les techniques de combat de cette « armée ». Mais tout ne va pas se passer comme il aurait pu le croire et Yann semble être au cœur d'une sombre histoire.

Dans ce tome les sentiments des personnages sont très biens décrits, et cela permet de vivre le récit comme si nous étions nous même des personnages. Tout comme dans le tome précédant les descriptions des lieux, et personnages sont poussés à l’extrême et cela permet de voyager et de bien s'imprégner de la personnalité des personnages. Aick continue à développer sa mythologie vampirique ainsi que biblique tout en insérant un peu de bouddhisme. Et comme dans le tome précédant il prend le temps de tout expliquer ainsi on en apprend plus sur les vampires et les clans mais on découvre aussi de nouvelles légendes.

Certains personnages plus secondaires dans le premier tome (Yann en autre), vont pendre de l'importance dans ce tome et cela laisse augurer un troisième tome encore meilleure qu celui-ci.

Ce tome m'a encore plus transporté que le précédent, par l’approfondissement des légendes utilisés, des nouvelles mises en place, des lieux visités et décrit de telle façon que j'avais l’impression d'y être, des nouveaux personnages dont la personnalité est très bien mise en place. Mais surtout par le fait qu'Alick réussit à nous surprendre à chaque page (ou presque), ainsi la vérité n'est pas du tout ce que l'on pense. La fin de ce tome me laisse encore une fois espérer une suite encore meilleure. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sourde, muette, aveugle d'Helen Keller et L'histoire d'Helen Keller de Lorena A. Hickok

Concours pour les 1 an du blog

Aidez-nous à garder la librairie L'Antre-Monde ouverte