La justice du roi de Katherine Kurtz



Entre l'armée de l'évêque Duncan, duc de Cassan, qui arrive du nord, et celle de Kelson, roi de Gwynedd, qui vient de l'est au travers de cols encore enneigés, les dents de la tenaille se renferment sur le vide. Le chasseur devient proie. Duncan se trouve bientôt acculé devant des armées surgies de nulle part. Fait prisonnier, il ne peut espérer aucune pitié. Pour Loris, l'archevêque renégat, il n'est que Deryni, sacrilège dans sa foi et dans son titre, et ne mérite que la souffrance. Au bout du chemin, il y a la justice rendue par le vainqueur, la torture, la mort brutale, douloureuse ...
Alors, tandis que Kelson et Morgan avancent à marches forcées pour tenter de répondre aux appels magiques lancés par Dhugal, le fils bâtard de Duncan, miraculeusement échappé aux soldats ennemis, l'évêque Deryni va entamer un long calvaire. Et quand sur son bûcher, il croira sa fin venue, se déchaîneront autour de lui les armées rebelles enfin dévoilées, dans un déluge de fer, de feu et de sang.


Le conseil cambérien cherche un remplaçant pour le siège laissé vacant par Stefan Coram. Les débats se porte sur le roi Kelson mais sa nature Deryni dû en grand partie au pouvoirs des Haldane divise le conseil.
Kelson se prépare à mener l'assaut contre le royaume de Meara pour leur faire payer leur rébellion (lire Le bâtard de l'évêque) et surtout capturer Edmond Loris, prêtre renégat et traître.

Kelson est un roi respecté mais qui n'as pas de descendant. Il part faire la guerre au royaume de Meara et nomme Nigel, son oncle, régent. 
Ce tome traite surtout de la bataille avec Meara, mais aussi de la descendance du royaume de Torenth qui essayera de faire assassiner Nigel.
Les Derynis sont mis en avant, ils vont assurer les communications entre les différents pairs du royaume pour assurer un bon gouvernement. Richenlda, l'épouse de Morgan, va prendre de l'importance puisqu'elle servira pour les communications entre Nigel et Kelson. De plus, elle effectue des recherches sur Saint Camber.

Katherine Kurtz donne une bonne impulsion dans cet avant dernier tome de la saga des Derynis et sur le destin du roi Kelson. Elle confirme la position de celui-ci et des personnages qui l'entoure.


Une petite précision, on ne peut plus acheter ce livre car il est épuisé. Il a été réédite dans une trilogie nommé "La trilogie du roi Kelson".



La guerre est finie, mais la trahison couve au royaume de Gwynedd et Kelson va devoir reprendre les armes pour défendre sa couronne. Il peut compter sur deux Derynis : Morgan le magicien, Duncan le futur évêque. Mais ses ennemis sont innombrables et prêts à tout : l'ex-primat de Gwynedd, emprisonné pour haute trahison ; les nobles de Méara qui réclament l'indépendance. Chacun voit en l'autre un hérétique à brûler, un tueur à abattre. La lutte sera âpre et sans pitié. Pour que Gwynedd survive, pour que les races restent en paix, le roi Kelson doit encaisser les coups ... les rendre.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sourde, muette, aveugle d'Helen Keller et L'histoire d'Helen Keller de Lorena A. Hickok

Concours pour les 1 an du blog

Aidez-nous à garder la librairie L'Antre-Monde ouverte