Le bâtard de l'évèque de Katherine Kurtz



La guerre est finie, mais la trahison couve au royaume de Gwynedd et Kelson va devoir reprendre les armes pour défendre sa couronne. Il peut compter sur deux Derynis : Morgan le magicien, Duncan le futur évêque. Mais ses ennemis sont innombrables et prêts à tout : l'ex-primat de Gwynedd, emprisonné pour haute trahison ; nobles de Méara, isolés par l'hiver, réclamant l'indépendance. Chacun voit en l'autre un hérétique à brûler, un tueur à abattre à toutes fins utiles, et la lutte sera âpre et sans pitié dans des paysages où la neige se mêle de boue et de sang. Pour que Gwynedd survive, pour que les races restent en paix, le roi Kelson doit encaisser les coups et les rendre. Oh oui ! Les rendre au centuple.


Le prologue nous rappelle les faits arrivés dans les trois précédents tomes réunis dans la trilogie des magiciens. A la fin de celui-ci, nous rencontrons le principal investigateur de la rébellion du royaume de Meara : Edmond Loris. Ancien primat de Gwynedd, cet évêque est emprisonné dans un couvent pour traitrise.
Nous retrouvons Kelson, assistant au consistoire, afin de nommer un nouvel évêque pour Meara. La couronne n'interviendra pas dans le choix de l’évêque.


Edmond Loris finit par s'échapper du couvent où il est emprisonné aidé par un de ses anciens collègues et un baron rebelle. Il finit par rejoindre le royaume de Meara où il est soutenu par les dirigeants. Avec eux, il retiendra en otage l'évêque Istelyn au service de Gwynedd.
Kelson va rendre visite à un de ses barons aux frontières de son royaume. Lors de cette visite, il retrouve son frère de sang : Dhugal, fils du chef du clan MacArdry. Son père est comte de Transha, vassal de Kelson.
Le roi Kelson va assumer avec brio, son rôle de roi lors de l’enlèvement de Dhugal. Il va bien gérer aussi le sacrifice de l'évêque Istelyn lors du conflit avec Meara. Pour la paix de son royaume, il envisagera même le mariage avec la fille de ses ennemis.


Les Derynis assument toujours leur présence et leur aide au roi Haldane. Katherine Kurtz maintient toujours l'intérêt de la sage en faisant vivre plusieurs péripéties à ses héros. Cette saga tient pleins de promesses tout au long de ces nombreux tomes.


Une petite précision, on ne peut plus acheter ce livre car il est épuisé. Il a été réédite dans une trilogie nommé "La trilogie du roi Kelson".




La guerre est finie, mais la trahison couve au royaume de Gwynedd et Kelson va devoir reprendre les armes pour défendre sa couronne. Il peut compter sur deux Derynis : Morgan le magicien, Duncan le futur évêque. Mais ses ennemis sont innombrables et prêts à tout : l'ex-primat de Gwynedd, emprisonné pour haute trahison ; les nobles de Méara qui réclament l'indépendance. Chacun voit en l'autre un hérétique à brûler, un tueur à abattre. La lutte sera âpre et sans pitié. Pour que Gwynedd survive, pour que les races restent en paix, le roi Kelson doit encaisser les coups ... les rendre.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sourde, muette, aveugle d'Helen Keller et L'histoire d'Helen Keller de Lorena A. Hickok

Concours pour les 1 an du blog

Aidez-nous à garder la librairie L'Antre-Monde ouverte