La mort peut danser de Jean-Marc Ligny



Irlande, 1181 Alors que sévit l'invasion anglo-normande, une sorcière est brûlée vive au sommet d'une falaise. Une sorcière aux yeux de l'Église, mais pour le peuple elle était Forgaill, leur poétesse, la prophétesse ...
Irlande, 1981. Un couple de musiciens, Bran et Alyz, s'installent dans un manoir du XIIe siècle. Sous le nom de La Mort Peut Danser, ils donnent des concerts dont le succès va grandissant : quelle puissance surnaturelle anime la voix d'Alyz, cette voix qui ouvre les esprits, qui semble venir d'un autre monde ?...
Inspiré par les légendes celtiques et les recherches d'un groupe musical contemporain en pleine ascension (Dead Can Dance), un roman qui renouvelle magistralement le thème fantastique de la possession.


Le roman commence par la mort d'une sorcière sur un bucher en Irlande en 1181. 
Ensuite, nous enchainons sur le concert d'un groupe en Australie en 1981. Ils ne sont guère appréciés par le public venu les voir. Le groupe va se dissoudre. Alyz et Bran vont se décider à aller vivre en Irlande.

Alyz est une jeune femme fascinante qui a un profond lien avec son passé surtout quand elle chante. Elle envoute littéralement son public quand elle est sur scène et qu'elle chante. Son lien avec Forgaill la fragilise mais ça lui donne un charme fou.
Bran, son compagnon, n'est pas chaud pour aller vivre en Irlande. Mais il le fait pour Alyz. Il va se poser beaucoup de questions sur la voie d'Alyz quand elle chante. Il la soutiendra tout au long de cette histoire.

Ce roman est envoutant. Il cadre avec les légendes celtes. J'aime beaucoup comment l'auteur fait vivre la possession à son héroïne. L'écriture de Jean-Marc Ligny est comme une mélodie ce qui fait que l'on lit rapidement ce roman. Un très bon livre fantastique.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sourde, muette, aveugle d'Helen Keller et L'histoire d'Helen Keller de Lorena A. Hickok

Concours pour les 1 an du blog

Aidez-nous à garder la librairie L'Antre-Monde ouverte