Les tangences divines de Franck Ferric



Lorsque Théodule, égoutier à Paris, décide de lever le pied sur un job qui l'épuise et une vie de couple bancale, il espère pouvoir se la couler douce un moment. Mais c'est sans compter sur l'arrivée de deux vieilles gloires décaties persuadées que leur salut tient à la redécouverte d'un dieu antique, qui viennent frapper à sa porte pour le contraindre à leur prêter main forte.
Embringué dans une histoire qui le concerne sans doute plus qu'il ne l'imagine, l'égoutier croisera des nains ratatinés, des dieux amateurs de blues, des déchus à tête de chacal et des nymphes rapiécées. Autant de guides splendides et misérables, qui le conduiront aux confins des tangences divines.
Une chose est certaine : si les dieux de jadis ont salement perdu de leur superbe, ce sont toujours de fieffés escrocs.
Le Livre commence par une balade dans les égouts de Paris. Nous rencontrons notre héros Théodule qui est égoutier. Il est en compagnie de ses collègues : Montaigu, qui ne se perds jamais dans les égouts et qui forme tous les nouveaux et Sébastien, le bleu. Le lendemain, lors de leur descente, Théodule fait un malaise.

Notre héros se retrouve mêlés au histoire des anciens dieux de ce monde ayant perdu de leur influence au profil des Uniques. Il va rencontrer Dionysos qui va le charger de retrouver le dieu Pan. Si on ne s'y connaît pas un minimum dans les diverses mythologies, on se perds vite au milieu de tous ces dieux. Le seul lexique disponible est "le lexique des divins foutoirs" rédigé par Théodule et que l'on ne découvre malheureusement à la fin toute du roman.

Franck Ferric aurait du rester à écrire des nouvelles, genre dans lequel il excelle. Ce roman est totalement dépourvu d'action et le sujet n'avait pas besoin d'autant de pages, 150 pages au lieu de 300 auraient suffi.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sourde, muette, aveugle d'Helen Keller et L'histoire d'Helen Keller de Lorena A. Hickok

Concours pour les 1 an du blog

Aidez-nous à garder la librairie L'Antre-Monde ouverte