Le journal intime d'un arbre de Didier Van Cauwelaert



" On m'appelle Tristan,  j'ai trois cents ans et j'ai connu toute la gamme des émotions humaines. Je suis tombé au lever du jour.

Une nouvelle vie commence pour moi - mais sous quelle forme ? Ma conscience et ma mémoire habiteront-elles chacune de mes bûches, ou la statuette qu'une jeune fille a sculptée dans mon bois ?

Balloté entre les secrets de mon passé et les rebondissements du présent, lié malgré moi au devenir des deux amants dont je fus la passion commune, j'essaie de comprendre pourquoi je survis. Ai-je une utilité, une mission, un moyen d'agir sur le destin de ceux qui m'ont aimé ? "
Voici un livre atypique très intéressant. J'ai trouver excellente l'idée d'écrire le journal intime d'un arbre.

Que peux ressentir tous ces arbres qui nous entourent et qui voit les siècles défilés ?
Un poirier chute à la suite d'une tempête. Il se remémore les gens qui sont venus se confier à lui : son propriétaire qui s'occupait de lui, la petite voisine d'à coté ainsi qu'un écrivain qui veut le faire classer dans les arbres les plus remarquables de France.
300 ans de vie viennent de se finir. Mais quelle va être la suite de sa vie ? Il va survivre à sa manière.

 
Didier Van Cauwelaert humanise un arbre. Son écriture simple met en valeur les sentiments de l'arbre. Ses phrases courtes ainsi que des chapitres courts rythment le roman nous faisant enchainer les pages. Il est bien trop court. Le point de vue de l'arbre nous laisse espérer que l'humanité n'est pas totalement morte.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sourde, muette, aveugle d'Helen Keller et L'histoire d'Helen Keller de Lorena A. Hickok

Concours pour les 1 an du blog

Aidez-nous à garder la librairie L'Antre-Monde ouverte