Les débris du chaudron de Nathalie Dau



L’amour et la vengeance ont l’art de traverser les âges, et ce d’autant plus lorsque les dieux sont impliqués. 
Pour certains mortels, cela signifie un héritage lourd à porter, mêlé de malédiction. 
Ainsi en va-t-il d’Augusta Quinn et d’Alwyn Archtaft. Destinés à réparer le chaudron de Kerridwen, afin de permettre le retour de la déesse, ils devront compter avec Affang, le terrible démon des eaux, qui les poursuivra de sa haine.
Mais en cette fin de XXème siècle, un dieu veille et se souvient. Capable d’arpenter les lieux d’ici et d’ailleurs, Kernunnos, sous l’un ou l’autre de ses avatars, permettra à la réalité de rattraper le mythe... et de le dépasser.
La préface de Lucie Chenu explique que Les débris du chaudron est la réécriture d'une novella portant le même titre que le roman apparaissant dans l'anthologie Royaumes .

Voici un magnifique conte celte qui me ramène à mes racines. L'histoire du dieu cerf Kernunnos et de son épouse Kerridwen qui traverse les âges pour se marier à notre siècle. C'est une magnifique réussite.

Kerridwen, la déesse blanche, est multiple. Elle passe toujours pour une sorcière à cause de son chaudron. Elle va avoir trois enfants; les deux premiers Morvran et Creirwy de Kernunnos sont du coté du bien et le troisième, d'un autre père, Affang est du coté du mal.
Comme dans beaucoup de conte celte, il y a une malédiction. Les jeunes gens de notre siècles sont les héritiers des trois descendants des enfants de Kerridwen.

Nathalie Dau est une formidable conteuse que l'on aimerai voir au coin du feu en train de conter son roman. Sa passion pour ce merveilleux univers est illustrée avec brio par Magali Villeuneuve. Ce livre nous transporte dans un autre univers. Je le recommande aux petits et grands.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sourde, muette, aveugle d'Helen Keller et L'histoire d'Helen Keller de Lorena A. Hickok

Concours pour les 1 an du blog

Aidez-nous à garder la librairie L'Antre-Monde ouverte