Les champs d'Armor de Jean-Baptiste Messier




"(...) De longs cheveux blancs commencèrent à pousser sur la tête de Seffour et il ressentit une immense faim. Il s'accroupit et mangea la chair crue du serpent, la tête et les yeux. Autour de lui les formes faisaient moins nettes, plus crépusculaires. La violence de la vie émergeait.

Il avançait toujours et se retrouva devant les piquets dressées, sur lesquels il distingua des têtes coupées grimaçantes, comme un écho déformé de sa propre physionomie. Soudain il entendit une flèche siffler vers lui, il se plaqua au sol et regarda autour de lui. Des buissons s'agitaient, masquant quelque être malveillant. Derrière lui à quelques pas, il vit la silhouette d'un guerrier mort, peut-être un Elonirte qui comme lui avait subi la grande transformation et en était mort ! Quoiqu'il en soit le squelette était revêtu d'une armure, et tenait à la main un bouclier et une épée, il se précipita dessus tandis que dans son dos il sentait l'ennemi se rapprocher rapidement au moment même où il empoignait l'épée. Sans se retourner, il plia les jambes évitant ainsi un coup de hache et donna un grand coup d'épée en arrière. L'épée s"enfonça dans la chair de l'infortuné hère qui habitait ses lieux nauséabonds et fit gicler du sang noir (...)"


Ce recueil est composé de quatre novella qui nous poussent à nous poser des questions existentielles. Dans les nouvelles suivantes, les héros cherchent à se connaître eux-mêmes que se soit introspectif ou sur leurs origines.

MU est  l'histoire d'un jeune garçon qui a assisté au meurtre de sa famille. En grandissant, il fera tout pour se venger en embrassant la profession d'assassin. Ce que l'on a vécu doit-il nous dicter nos choix de vie ? Doit-on devenir un monstre parce que la vie nous a maltraité ?

Ensuite Ta dictature traite d'un monde vide où les classes d'individus vivent dans des villes différentes. Jusqu'au jour où un événement inattendu va secouer la torpeur de ce monde.

Puis Al Kemiya raconte la quête spirituelle de deux êtres désireux de changer de vie. Mais doit-on pourtant changer d'identité ?

Enfin Les champs d'Armor raconte le chemin spirituel de deux êtres venant de deux mondes différents. Christophe tient à maitriser l'art martial qu'il pratique afin d'y allier le corps à l'esprit. Seffour, lui, veut affronter ses démons une bonne fois pour toute pour parvenir à sa paix intérieure.


Jean-Baptiste Messier écrit bien mais son texte manque de vie. Ses personnages expriment bien des sentiments mais ils manquent d'âme. Je pense qu'il aurait pu pousser plus loin les investigations de ses personnages dans leur quête de soi qui est peut-être aussi un peu la sienne.

Commentaires

constellation66 a dit…
coucou Laea,

Merci pour cette petite critique qui en peu de mots sait toucher juste tout en résumant. Oui mes histoires dans ce recueil sont plus des fables en un certain sens et du coup mes personnages sont un peu stéréotypés. Je pense que dans mes écrits ultérieurs, la vie est plus présente. D'ailleurs "La femme de ses rêves et autres fantaisies érotiques" est un recueil postérieur.

Merci encore.

Posts les plus consultés de ce blog

Sourde, muette, aveugle d'Helen Keller et L'histoire d'Helen Keller de Lorena A. Hickok

Concours pour les 1 an du blog

Aidez-nous à garder la librairie L'Antre-Monde ouverte